Comment faire un enlèvement épave gratuit?

Est ce que l’enlèvement épave gratuit?

une personne faisant un enlèvement épave gratuit

Enlèvement épave gratuit ou payant ?

Bien évidemment, L‘enlèvement épave gratuit! Vous avez surement déjà entendu le terme « enlèvement épave gratuit » que vous habitiez à Paris 75, dans les Yvelines 78, dans les Hauts-de-Seine 92 , Seine-Saint-Denis 93, Val-de-Marne 94 ou Val d’Oise 95. Cela en signalant que vous n’avez rien à payer pour le service de l’épaviste. Mais il arrive que ce service soit payant, ce qui amène à se demander si c’est réellement gratuit ou non.

En vérité, les deux sont vrais, l’enlèvement d’épave peut être gratuit ou payant. Le critère déterminant si le service est gratuit c’est la distance que doit parcourir par le professionnel ou l’épaviste. C’est pourquoi il est toujours conseillé de faire appel à un épaviste agréé qui soit près de chez soi pour un enlèvement épave gratuit. En effet, si la distance entre l’épaviste et le lieu de l’enlèvement de l’épave est en dessous des 15 km, alors le service n’occasionne pas de frais.

Vous devez être présent le jour de l’enlèvement, que ce soit en urgence ou sur rendez-vous, afin de fournir les documents utiles comme la carte grise par exemple. Si vous n’êtes pas à porter des 15 km, le service est donc payant, mais pas au même tarif selon la distance. Si l’épaviste doit parcourir une distance de plus de 15 km jusqu’à 30 km, aussi le service d’enlèvement épave gratuit. En revanche, au-delà des 30 km, tout dépendra du nombre de kilomètres en plus, il faut donc établir un devis d’enlèvement épave.

Enlèvement épave accidentée, incendiée, irréparable : obligatoire mais gratuit

La directive européenne 2000/53/CE du 18 septembre 2000 transposée en droit français, dans les articles R543-153 et suivants du code de l’environnement, réglemente la gestion des VHU, afin d’assurer une protection de l’environnement au niveau européen. Ainsi, les épaves, les véhicules accidentés ou hors d’usage doivent être repris à titre gratuit par un centre de dépollution agrée.

Toutefois, des frais de remorquage peuvent être appliquées, si vous choisissez un épaviste éloigné de votre domicile. Il faut, cependant, noter que des centres chargés de dépolluer les véhicules sont présents sur l’ensemble du territoire, et que vous pouvez toujours trouver pas loin un épaviste pour un enlèvement épave gratuit. Entrent dans la catégorie des épaves à recycler, les voitures particulières, les camionnettes et les cyclomoteurs (motos et scooters) à 3 roues. Il est à noter que tous les intervenants, assureurs, garagistes et les particuliers, ont l’obligation de remettre leur vhu à un centre de dépollution. Ils ont donc l’interdiction de détruire eux-mêmes leur véhicule. De plus, une épave est considérée comme un déchet.

Le maire peut donc la faire enlever aux frais du propriétaire et une amende peut lui être infligée, si l’abandon du véhicule hors d’usage s’est fait sur la voie publique. Si vous avez une voiture ou un utilitaire hors d’usage suit à une panne définitive, un accident ou encore un incendie, vous avez donc intérêt à faire appel à notre service enlèvement épave, un service gratuit. Vous allez ainsi faire un geste pour l’écologie, être en conformité avec la réglementation et vous débarrasser d’un véhicule devenu encombrant, sans dépenser d’argent. Vous recevrez un certificat de destruction, pour prouver que votre automobile hors d’usage n’est pas devenue une source de pollution.

Enlèvement épave gratuit : le traitement des épaves de véhicule, un geste écologique

Les VHU (Véhicules Hors d’Usage) sont des véhicules nocifs pour l’environnement, tant qu’ils n’ont pas été dépollués. En effet, d’après des experts automobiles, une voiture épave laissée à l’abandon dans un jardin va avoir, en moyenne, un impact négatif sur l’écologie, deux fois plus élevé qu’une voiture en circulation. A titre d’exemple, l’acier présent dans la carrosserie, le moteur, le châssis et les pièces mécaniques d’une automobile ou d’une camionnette va rouiller et être responsable de la pollution du sol. Pourtant, une solution existe.

En effet, dans un centre de dépollution, l’acier va être récupéré pour être recyclé. Cette opération est écologique, car peu polluante et peu onéreuse. D’autres composants de l’épave sont également réutilisables et peuvent servir à la réparation des véhicules encore en circulation. A ce sujet, depuis 2017, les garagistes ont l’obligation de proposer des pièces d’occasion issues de la récupération. De plus, l’épaviste spécialiste de la dépollution est équipé d’engins en charge de l’extraction et de la collecte des produits dangereux (carburant, lubrifiants, liquides de frein, liquides de refroidissement.. etc.).

Ainsi, l’infiltration de ces produits nocifs dans la terre et dans les nappes phréatiques est évitée. Une fois les différentes récupérations effectuées, le véhicule dépollué sera envoyé à la casse pour être broyé. Le Ministère de la transition écologique et solidaire souligne que l’appel à un épaviste pour amener le véhicule dans un centre de traitement agréé pour véhicule usagé est une réussite.

En effet, selon les chiffres publiés sur le site de ce ministère, le taux de réutilisation et de valorisation des déchets automobiles s’établit à pratiquement 95%, en 2016. De plus, 1,5 millions de véhicule hors d’usage sont mis en pièce chaque année et les pièces ainsi récupérées viennent alimenter le marché de l’occasion, afin d’éviter une surconsommation des ressources de la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page